Données

Musées : une fréquentation en baisse, des inégalités qui persistent

Les cadres sont trois fois plus nombreux que les employés et ouvriers à avoir visité un musée ou une exposition dans l’année. Si la fréquentation des musées baisse, les inégalités persistent. Extrait du Centre d’observation de la société.

Publié le 17 août 2023

https://www.inegalites.fr/Musees-une-frequentation-en-baisse-des-inegalites-qui-persistent - Reproduction interdite

Modes de vie Catégories sociales Âges Culture et loisirs

La France dispose du musée le plus fréquenté au monde. Le Louvre a ainsi accueilli plus de sept millions de visiteurs en 2022 et remonte la pente après la baisse de la fréquentation enregistrée avec la crise sanitaire. Cette évolution ne doit pas occulter l’essentiel : les Français fréquentent de moins en moins les musées et les expositions. La baisse ne date pas d’hier mais de la fin des années 1990, selon les données du ministère de la Culture.

La fréquentation des musées a augmenté de la fin des années 1970 jusqu’en 1997 : on passe alors de 33 % de personnes ayant visité un musée ou une exposition au moins une fois dans l’année à 40 %. Elle a chuté depuis à 29 %, un niveau inférieur à celui que l’on constatait il y a cinquante ans. Il ne s’agit pas d’un phénomène de rejet des sorties à vocation culturelle puisque les monuments historiques, eux, reçoivent toujours autant de public. Leur fréquentation a même augmenté en 2018 par rapport à 2008, de 29 % à 34 %. Il en est de même pour la plupart des sorties pour assister à des spectacles (théâtre, concert, cinéma, etc.) [1].

Lecture : en 2018, 29 % des Français ont visité un musée ou une exposition au moins une fois dans l'année.

Source : ministère de la Culture – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Les inégalités sociales s’accroissent

Le déclin des visites de musées s’observe dans tous les milieux sociaux, y compris chez les cadres supérieurs. En 1980, 80 % d’entre eux avaient visité au moins un musée ou une exposition dans l’année. En 2018, ils ne sont plus que 62 %. Chez les employés et les ouvriers, la baisse date même des années 1970 et elle est beaucoup plus importante. À l’époque, un tiers des personnes issues des catégories populaires avaient visité un musée dans l’année. Désormais, elles ne sont plus que 18 %, presque moitié moins. Les inégalités s’accroissent entre milieux sociaux. En 1973, le taux de fréquentation des musées et des expositions chez les cadres était deux fois supérieur à celui des catégories populaires (employés et ouvriers). En 2018, il est 3,4 fois plus élevé.

Lecture : 62 % des cadres ont visité au moins un musée ou une exposition en 2018.

Source : ministère de la Culture – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Selon l’âge

La fréquentation des musées diminue dans toutes les classes d’âge pour se situer autour de 30 %-35 %. De 1973 à 1997, on avait assisté à une hausse de la part des personnes âgées de 15 à 59 ans (40 % à 45 % de visiteurs). Chez les 60 ans et plus, la baisse est plus récente et date de la fin des années 2000. Un quart des personnes de cette tranche d’âge visitent un musée au moins une fois dans l’année en 2018, contre un tiers en 2008.

Lecture : 33 % des 15-24 ans ont visité un musée ou une exposition en 2018.

Source : ministère de la Culture – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Ce déclin est d’autant plus marquant que l’élévation du niveau de diplôme d’un côté et la croissance de l’offre ainsi que des événements (comme les Journées du patrimoine) de l’autre auraient dû conduire davantage de visiteurs à franchir la porte des musées. Seule la mise en place de grandes expositions médiatisées et les visiteurs étrangers tirent la fréquentation. Il faut dire que les musées français demeurent particulièrement élitistes. En 2018, 9 % des non-diplômés sont allés au musée au moins une fois, contre 52 % des diplômés de l’enseignement supérieur. Même si les politiques à mettre en œuvre ne sont pas simples et demandent d’importants moyens, force est de constater que les pouvoirs publics et les lieux culturels ne font pas les efforts nécessaires pour élargir leur public.

Extrait de « Musées : une fréquentation en baisse, des inégalités qui persistent », Centre d’observation de la société, 21 avril 2023.

Photo / CC Pauline Loroy


[1Voir « L’essor interrompu des sorties culturelles », Centre d’observation de la société, 13 octobre 2020.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 17 août 2023.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème