Données

Les inégalités d’espérance de vie entre les femmes et les hommes se réduisent

Depuis 30 ans, l’écart d’espérance de vie entre les femmes et les hommes, favorable aux premières, s’est réduit de huit à six années. L’égalité est encore lointaine. Extrait du Centre d’observation de la société.

Publié le 25 août 2023

https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-d-esperance-de-vie-entre-les-femmes-et-les-hommes-se-reduisent - Reproduction interdite

Modes de vie Femmes et hommes Santé

L’écart d’espérance de vie à la naissance selon les sexes se réduit depuis le milieu des années 1990 : les gains d’espérance de vie à la naissance obtenus par les femmes sont moins grands que ceux des hommes. De huit ans et trois mois en 1994 en faveur des femmes, cet écart est tombé à six ans depuis 2014. En 2023, les femmes peuvent compter en moyenne sur 85 années de vie contre 79 pour les hommes [1].

Les modes de vie des femmes et des hommes se rapprochent, qu’il s’agisse des durées de travail ou des types d’activité professionnelle, de consommation de tabac ou d’alcool notamment. L’emploi peu qualifié féminin du secteur des services, dans des conditions de travail parfois très pénibles, se développe davantage que l’emploi peu qualifié de l’industrie, majoritairement masculin. L’égalisation des durées de vie selon le genre reflète l’indifférenciation des rôles dans la société.

Ce processus est-il destiné à nous conduire à l’égalité entre les femmes et les hommes dans ce domaine ? Les écarts demeurent considérables. Les femmes continuent à avoir des comportements moins dangereux, à supporter une moindre charge physique au travail et elles demeurent plus attentives à leur alimentation, leur corps et leur santé. N’oublions pas qu’en 2023, l’espérance de vie des hommes est équivalente à celle que les femmes avaient déjà au milieu des années 1980.

Au rythme observé au début des années 2010, il faudrait environ 60 ans pour arriver à l’égalité. Et encore. Si l’on observe bien la courbe, on voit que, depuis 2016, l’écart ne se réduit plus. Il est difficile de dire s’il s’agit d’une simple pause ou si une nouvelle étape s’amorce avec un maintien de différences importantes de comportements qui se reflèteraient en matière d’espérance de vie. Dans le domaine professionnel par exemple, l’écart de taux d’activité entre femmes et hommes ne baisse depuis quelques années. Un facteur important sera l’évolution de la pénibilité des métiers occupés par les femmes et les hommes.

Lecture : en 2022, les femmes ont 5,9 années de plus d'espérance de vie que les hommes.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Extrait de « Les inégalités d’espérance de vie entre les femmes et les hommes se réduisent », Centre d’observation de la société, 22 août 2023.

Photo / CC Micheile Henderson


[1Si l’on mesure l’espérance de vie dite « sans incapacité » sévère, qui est calculée en interrogeant les personnes sur leur autonomie, l’écart est un peu moins favorable aux femmes. Voir « L’espérance de vie en bonne santé progresse », Centre d’observation de la société, 24 février 2023.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 25 août 2023.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème