Données

L’évolution des inégalités de salaires entre hommes et femmes

Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes se réduisent. Au cours des décennies 2000 et 2010, le rattrapage s’était ralenti. Depuis 2017, la tendance s’accélère. Mais l’égalité salariale entre femmes et hommes est encore loin.

Publié le 26 janvier 2023

https://www.inegalites.fr/L-evolution-des-inegalites-de-salaires-entre-hommes-et-femmes - Reproduction interdite

Revenus Femmes et hommes Salaires

Progressivement, les salaires des femmes se rapprochent de ceux des hommes. Dans les années 1960, les hommes gagnaient en moyenne presque 60 % de plus [1] que les femmes pour des postes à temps complet, c’est-à-dire sans tenir compte de l’effet du temps partiel. Petit à petit, l’écart s’est réduit. Le mouvement a pris de l’ampleur à partir des années 1970 quand les générations de femmes scolarisées dans l’après-guerre sont arrivées sur le marché du travail.

Avec une marge de 17 % en faveur des hommes (données 2020), l’égalité est encore loin. Si la tendance des dix dernières années se maintenait, il faudrait encore plus de trente ans pour annuler cet écart. Depuis 2017 tout de même, la réduction de l’écart semble connaitre un regain.

Les nouvelles générations de femmes de plus en plus diplômées. Parmi les personnes en emploi, la part des femmes disposant d’un diplôme supérieur à bac + 2 est plus élevée que celle des hommes depuis le début des années 2000. Les femmes accèdent davantage à des postes à responsabilité mieux rémunérés. Pourtant les inégalités de salaires perdurent. La situation des femmes sur le marché du travail aujourd’hui est décalée par rapport à leur niveau de diplôme, surtout pour les plus jeunes. De plus, l’emploi féminin peu qualifié se développe rapidement avec des rémunérations rarement supérieures au smic. L’emploi féminin devient plus inégal, on dit qu’il se « polarise ».

La lenteur du rattrapage entre femmes et hommes est étroitement liée au manque d’ouverture aux femmes des postes du haut de la hiérarchie salariale. Ces inégalités résultent aussi de la dévalorisation salariale des métiers féminins, ainsi que de l’ampleur globale des écarts dans la grille des salaires, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes. Une augmentation du smic serait, par exemple, un instrument puissant de réduction de l’écart de salaire selon le genre [2].

Salariés à temps complet du secteur privé et des entreprises publiques.
Lecture : en 2020, les hommes touchent un salaire en moyenne supérieur de 17 % à celui des femmes.

Source : Insee – © Observatoire des inégalités

Graphique Données

Photo / © Pedrosala - Fotolia.com


[1Nous rapportons l’écart de salaire entre les femmes et les hommes au salaire des femmes. L’Insee préfère le rapporter à celui des hommes, ce qui montre alors combien les femmes touchent en moins que les hommes, et non l’inverse.

[2Voir « Pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes, il faut augmenter le smic », Rachel Silvera, Observatoire des inégalités, 8 mars 2021.

Commandez le « Rapport sur les discriminations en France »

Le « Rapport sur les discriminations en France » de l’Observatoire des inégalités réunit des données sur les discriminations, que leur motif soit la couleur de peau, l’origine, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou encore l’appartenance syndicale. Il apporte également les explications utiles sur la définition et la mesure des discriminations.


Commander
Date de première rédaction le 29 janvier 2013.
© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Sur ce thème